• Mish Mash musical [côté rock].

    En postant une vidéo de Slipknot sur mon mur HC ce soir, je me suis rendu compte d'une chose.

    J'ai des goûts musicaux très éloignés les uns des autres, car je suis assez ouverte, mais je ne pensais pas que la vidéo aurait autant de succès. Il faut dire que dès que je montre une attirance pour ce genre musical aux gens qui ne me connaissent pas depuis mon adolescence (et qui, par ce biais, sauraient qu'il est ancré au plus profond de mon être), on me regarde avec des yeux ronds, comme une vieille frapadingue masochiste. J'ai donc été agréablement surprise de cet élan de nostalgie dont nous avons toutes fait preuve en échangeant nos groupes préférés de ce style... Et puis, ça m'a rappelé tout le parcours de découvertes musicales que j'ai fait depuis le départ pour en arriver à aujourd'hui... Car aujourd'hui je vascille entre le côté rock (à son sens le plus large) et le côté ambient. Ce soir, on va voir le côté rock. Rétrospective.

    Quand j'étais toute jeune, je suis passée par différents styles musicaux sans jamais trouver quelque chose qui me satisfasse pleinement. J'ai écouté de la techno, de la trance, de la pop, du hardcore,... C'était plaisant mais sans plus. Mais.

    Un jour, un clip sur MTV. Tout a commencé à cause de grâce à lui. Le coup de foudre musical et de style. Souffle coupé. Je me vois encore penser « c'est ça  qu'il me faut, c'est une évidence, c'est ça  qui me fout des frissons de dingue à l'écoute ».

    J'ai donc naturellement commencé à m'intéresser à ce personnage et j'ai découvert des sons fabuleux. Un monde bien à lui et une ambiance absolument magique (je parle de l'époque, bien sûr). Je passais de morceau en morceau en étant toujours affamée de nouveauté. Les titres qui m'ont vraiment prise aux tripes sont Coma White, The man that you fear, The nobodies, King Kill 33, The Dope show, The fight song,... J'ai fait le tour de sa discographie de l'époque, et j'ai eu envie de nouveauté, toujours en le gardant à l'oeil.

    Du coup, j'ai découvert Korn via cette vidéo, elle aussi passée sur MTV à l'époque (nous n'avions pas encore Youtube, quelle vieille je fais !). Je suis tombée raide dingue de la voix de Jon Davis, si bien que je suis devenue une fan absolue dès la première seconde, un truc de dingue. Comme pour ma précédente découverte, j'ai fait le tour de tous ses titres, plus émerveillée, défoulée et apaisée à chaque nouvelle écoute. Là, j'ai su que je resterais longtemps avec ce genre musical collé à la peau.

    Ce n'est pas mon morceau préféré (qui serait plutôt One more time), mais bien la première vidéo qui m'a fait découvrir le groupe. Il garde donc un petit quelque chose d'unique à mes yeux mes oreilles... Et écouter Davis me fait toujours un bien fou : c'est le meilleur anxiolytique que je connaisse !

    De fil en aiguille, j'ai migré vers Rammstein, via cette chanson. Là aussi, l'énergie déployée dans leurs titres m'a hypnotisée.

    S'en est suivie une addiction à d'autres groupes géniaux comme System of a down, Apocalyptica, Static X, Disturbed, Linkin Park, Muse, Limp Bizkit, P.O.D., Children of bodom, Deftones, Tenacious D, A perfect circle,  Adema,  Nada Surf, Nickelback,  Red hot chili peppers,  The Offspring, et j'en passe, tellement ils sont nombreux.

    D'ailleurs P.O.D. a fait un titre qui me reste gravé dans les veines depuis la première écoute : un son totalement ennivrant, des basses et guitares au son si particulier qui rend le titre magnifique et qui me rend nostalgique.

    Et Limp Bizkit m'a fait le même effet avec ce morceau génialissime :

    Enfin, impossible d'ignorer une de mes chansons favorites de tous les temps, par les Offspring...

    Elle m'a suivie très longtemps et est toujours dans ma playlist quoi qu'il arrive.

    J'ai commencé à sentir mon envie de nouveauté repue, car de fil en aiguille j'avais ma petite troupe de groupes adorés pil poil dans un style qui me convenait. Mais un soir, en regardant à nouveau MTV (on ne se refait pas), dans une émission « spécial métal », je suis tombée nez à clip avec Cradle of filth. Nouveau coup de coeur, et pas des moindres.

    Je n'avais pas envisagé la possibilité de me tourner vers cela en plus, car ce que j'écoutais à l'époque me satisfaisait déjà pleinement. Sauf que là, la violence et l'énergie étaient décuplée et c'est ce qu'il me fallait à ce moment-là. Les clips ne m'ont par contre jamais vraiment attirée car ça vieillit mal et ils s'agitent trop... Mais le son, le son... Ca, c'est quelque chose ! C'est devenu une drogue tellement cela m'apaisait et me confortait dans une bulle où rien ne pouvait m'atteindre. C'était vraiment comme si toute ma haine (pour rappel, j'étais ado) était absorbée par les voix de ces groupes et expulsées à des kilomètres par la puissance de leur son. À l'heure d'aujourd'hui, je les écoute encore pour me détendre ou me distraire.

    Enfin, est arrivé Dimmu Borgir...

    Qui a lui aussi fait l'effet d'une bombe dans ma petite tête.

    Je sais que j'ai souvent l'air très calme, posée, et l'ambiance cocoonesque de ce blog renforce cette image. Mais j'avoue que parfois, les apparences sont trompeuses ! ;-) C e n'est évidemment qu'une facette de mes goûts musicaux que je vous ai présenté ici (si je continue, on est encore là dans 10 ans), car j'ai exactement la même affection si particulière avec l'ambient et l'electro ou Depeche Mode (en grande fan de Dave Gahan que je suis, comme quoi tous les styles musicaux peuvent se cotoyer dans une seule et même paire d'oreilles) je vous en parlerai une prochaine fois :-).

    Mish Mash musical ou comment passer du coq à l'âne...

     

     


    Tags Tags : , , , , , , ,